Le lien du tout

par Rémy Aarthr’it

Un lien du tout

S’étant localisé, puis sachant que l’on est, reste à découvrir qui l’on est…

— Un corps ?

— Non.

— Un cerveau ?

— Pas davantage.

— Un enchevêtrement de neurones ?

— Non plus.

— Une hypophyse ?

— Même pas.

— Un hypothalamus ?

— Dans l’eau.

— Alors un nom ?

— Et non.

— Une identité !

— Pas du tout.

— Un ensemble de considérations ?

— Beaucoup trop lourd.

— Une source à postulats !

— Pas mal, mais encore…

— Euh… ben, et si … ?

— Oui ?

— Et ben, si l’on pouvait être tout cela à la fois et toutes les choses que l’on connait auxquelles on accorde de l’importance et qu’en même temps on pouvait n’être aucune de ces choses !

— Intéressant, mais il manque quelque chose.

— …

— Qui décide de tout cela ?

— Ben, moi !

— Et donc, en reformulant, cela donne ?

— Si je pouvait décider d’être tout cela à la fois et toutes les choses que l’on connait auxquelles on accorde de l’importance et qu’en même temps je pouvait décider n’être aucune de ces choses !

— Le temps a-t-il quelque chose à voir la dedans ?

— Euh … peut-être que  non, attends voir …

— Amusant, cet « attend voir », tu doutes encore trop.

— Non, ce n’est qu’une considération de plus de ce qui a été créé !

— Tu avances, enfin, façon de parler !

— Mais toi, qui es tu ?

— Devines !

— Ma conscience ? Tu es ma conscience !

— Argh, tu viens de m’avoir …

— Et maintenant je suis donc conscient d’être conscient ! Eh ! Où es-tu, conscience de ma conscience ? Tu as disparu ? ou devrais je plutôt dire, tu es disparue ? Parce que l’avoir de l’être sans faire a repassé… et ça ne fait pas un pli, c’est donc là le lien du tout ! … Mais alors, si chacun peut créer ainsi son propre univers à l’insu de l’accord de celui des autres et en court-circuitant le physique, nous sommes donc notre propre ….*

*Mot en 4 lettres, pour savoir si y’en a des qui suivent (facile). Si vous avez la réponse et gagner ainsi toute ma considération, veuillez l’envoyer à l’adresse suivante : thierry.matra@gmail.com (J’avais dis de ne pas donner ton nom ! Ben, trop tard, de toute façon je ne peux plus me mentir à moi-même et puis, crois tu que quelqu’un lira jamais ce foutu alignement de mots !)

POST SCRIPTUM : Nous rappelons à notre aimable clientèle que contrairement au votre, cet univers (communément appelé physique dans ce secteur-ci de cette galaxie perdue et plus particulièrement de cette planète excentrée) est fini et dégradable. Par conséquent veuillez en respecter l’aspect et ne le modifier qu’en fonction des règles de survie communément admises. Tout contrevenant sera rêvisé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *