J’ai ricoché sur votre ombre ! (1/…)

Sans corps et sans rapproche

par Vrombis Vlan

Ce que n’arrivait toujours pas à comprendre Horacio Padereste lorsqu’il parcourait le monde, c’était l’attachement obsessionnel de la quasi totalité des êtres à se déplacer systématiquement avec leur corps qui, de plus, était unique et non polymorphe ! Il s’aperçut bien vite que ce qui lui apparaissait comme naturel depuis son enfance, n’était en fait qu’exceptionnel. Mais ce qui le gênait encore plus, c’était la tendance malsaine qu’avait une certaine partie de la population à violenter plus ou moins ouvertement et brutalement leur corps ou celui des autres, ce qui n’avait comme résultat que de renforcer la première condition, à savoir, se retrancher encore plus solidement derrière cet amas cellulaire auquel ils finissaient en toute ignorance de cause par s’identifier…

Continuer la lecture de « J’ai ricoché sur votre ombre ! (1/…) »